sam-le-pompier_t7e

Sam le pompier, héros des enfants.

La plupart des parents connaissent par cœur cette chanson qui, dès les premières notes, ravissent les enfants.

Il garde toujours son calme dans une ville où le sport national est de brûler des choses.

Entre Nicolas qui fait toujours des bêtises, Sarah et Mathieu les jumeaux rivaux et tous les autres Sam a bien du travail.

Venu d’Outre-Manche, à la maison nous avons adopté ce pompier qui nous réveille le matin, et vous ?

Peurs de maman : la toux, la nuit

On commence cette nouvelle catégorie avec une peur assez irrationnelle. PetitTigre tousse depuis hier matin, j’ai peur qu’il s’étouffe dans son sommeil.

Chose assez improbable me direz-vous mais je vais quand même vérifier trois/quatre fois cette nuit qu’il respire bien. Ce malgré le fait que nous ayons relevé son matelas et qu’à 16 mois il sache bien se (re)tourner dans tous les sens.

C’est le premier coup de froid de l’hiver et certainement pas le dernier, je n’ai pas vraiment pas fini de m’inquiéter.

Un petit leitmotiv pour finir:

je suis maman, j’ai peur de tout et je le vis (presque) bien.

Bises à tous.

MamanTigre

Un peu de lecture

Quai des bulles c’était ce week-end, l’occasion pour Papa Tigre d’aller faire un peu de vidéos et de fuir la maison. Il nous a quand même rapporté quelques livres pour enfants bien intéressants. Il s’agit de livres issus de la collection Découvre en Bretagne (oui la famille Tigre est bretonne) aux éditions Beluga. Nous avions déjà Un Petit Breton ! pour Petit Tigre et à présent nous avons aussi Une Petite Bretonne ! pour La Tigresse. Avec ces livres, nos petits tigres pourront faire un peu de breton plus tard et pour l’instant, en plus de les manger (Petit Tigre dévore littéralement ses livres), ils peuvent découvrir à travers une histoire accessible un petit bout de la culture bretonne.

Si vous ne les avez pas encore, je vous les conseille.

Maman Tigre

La tigresse a un mois.

Depuis septembre dernier, Petit Tigre est grand frère et comme la plupart des mamans j’étais inquiète pour tout et n’importe quoi. Au début j’ai eu peur qu’il se sente abandonné pendant les jours à la maternité, je lui avais même acheté un petit jeu ( une boîte à oeufs), cadeau de sa soeur en guise de signe de paix. Ce fut à peine si Petit Tigre nota mon absence tant il y avait de monde autour de lui: son père bien sûr mais aussi son grand père paternel chez qui nous logions, sa tante, ses grands parents maternels, sa grand mère maternelle, en résumé la famille était presque au complet. Petit Tigre passa donc trois jours à se balader au parc, à jouer sur la plage et à profiter de l’attention qu’on lui portait. Quant à Maman Tigre, quelle maman?

Ma seconde crainte portait sur l’acceptation de la Tigresse par Petit Tigre, est-ce qu’il allait comprendre (il n’avait que quinze mois)? Est-ce qu’il allait l’accepter ou au contraire être jaloux? Nous lui présentâmes sa soeur quelques heures à peine après sa naissance, juste nous quatre. Papa Tigre lui présenta alors qu’elle dormait dans mes bras et l’aida à la caresser, les premiers contacts étaient un peu brutaux mais sans méchanceté. En vérité, je ne suis pas sûre qu’il ait compris tout de suite ce qu’était une soeur mais en tout cas il était très curieux. Depuis il l’adore, il lui fait plein de câlins, va la voir quand elle pleure et l’appelle “tite soeur”. Bon parfois les câlins sont des coups de tête puisque Petit Tigre est encore un peu maladroit mais on sent qu’il l’aime sa Tigresse. Et il aimerait bien qu’elle joue plus avec lui.

Ils se sont déjà ligués contre moi, lorsque je m’occupe de l’un l’autre veut de l’attention et ils ont souvent faim en même temps ou hurlent en alternance.

Bref une fratrie est née.

Maman Tigre

Les vaccins du onzième mois

On ne le dira jamais assez mais la vaccination des enfants est tout simplement indispensable pour nos petits tigreaux : santé, éradication des maladies…

Par contre les poussées de fièvre et les mauvaises nuits qui suivent on s’en passerait bien. Tigreau numéro un vient d’avoir ses vaccins du onzième mois (entre autres diphtérie, polio et hépatite B) dans deux seringues cocktails et s’il a bien supporté les piqûres en elles-mêmes (aka pas d’énormes bleus sur les cuisses), la nuit suivante fut quelque peu chaotique : au lit à 20h30, premier sommeil un peu délicat avec une respiration un peu forte à mon goût et des pseudo-réveils toutes les heures pour chercher une position plus confortable, avoir un câlin et se recoucher avec la tétine. Et vers minuit ce fut le drame. Un réveil plus marqué que les autres, impossible de le rendormir; en maman inquiète je décide de le mettre dans la chambre avec nous, virant PapaTigre de là au passage. Grosse erreur, non seulement Tigreau1 n’avait plus envie de dormir mais n’était ni d’humeur à jouer tranquillement, ni motivé pour une berceuse contre maman. Il a hurlé presque en continu pendant deux bonnes heures avant que je ne craque et le ramène dans le salon pour le laisser deux minutes à son père pendant que je préparais un biberon. Biberon dont il n’avait certes pas besoin au niveau nutritionnel mais qui le réconforte pratiquement tout le temps. Nous avons donc fait une séance câlin biberon devant l’épisode 9 de The Newsroom et enfin retour à la case lit pour chacun. Paix et tranquillité jusqu’à 5 heures pour un petit réveil qui n’a heureusement pas duré longtemps.

La journée suivante ne fut guère mieux, PapaTigre fut debout à 7 heures, réveilla Tigreau1 trente minutes après et l’emmena chez la nounou à huit heures pour l’en ramener à 15 heures car Tigreau1 nous a fait une poussée de fièvre à 40°C et souffrait au niveau des cuisses, lieu des piqûres. De plus, il était fatigué mais refusait de dormir, il a fallu attendre 17 heures avant que je ne puisse le coucher. Et maintenant, 19 heures 20, un bébé réveillé avec des rots et gaz (ou des prouts comme dit PapaTigre), un peu chaud et un peu grognon, j’ai hâte de voir la suite.

Mais bon, rappelons-nous que les vaccins, c’est pour leur bien.

MamanTigre